Actu

Twitter admet avoir collecté et partagé «par inadvertance» des données de localisation en raison d’un «bogue»

Twitter a annoncé lundi avoir collecté et partagé par inadvertance des données de localisation iOS en raison d’un bogue logiciel.

Dans un  article de blog , la société a admis: « Nous avons découvert que nous collections et partagions par inadvertance des données de localisation iOS avec l’un de nos partenaires de confiance dans certaines circonstances », ajoutant: « Plus précisément, si vous utilisiez plus d’un compte sur Twitter pour iOS et Si vous avez choisi d’utiliser la fonction de localisation précise dans un compte, il est possible que nous ayons collecté accidentellement des données de localisation lorsque vous utilisiez un ou plusieurs autres comptes sur le même appareil pour lequel vous n’aviez pas activé la fonctionnalité de localisation précise. « 

Séparément, nous avions l’intention de supprimer les données de localisation des champs envoyés à un partenaire de confiance lors d’un processus de publicité appelé enchère en temps réel. Ce déplacement de lieu ne s’est pas déroulé comme prévu. Cependant, nous avions mis en place des mesures techniques pour «fuzz» les données partagées afin qu’elles ne soient pas plus précises que le code postal ou la ville (5 km carrés). Ces données de localisation ne peuvent pas être utilisées pour déterminer une adresse ou pour cartographier vos mouvements précis. Le partenaire n’a pas reçu de données telles que votre identifiant Twitter ou d’autres identifiants de compte uniques qui auraient pu compromettre votre identité sur Twitter. Cela signifie que, pour les utilisateurs de Twitter pour iOS auprès desquels nous avons collecté par inadvertance des informations de localisation, nous pouvons également avoir partagé ces informations avec un partenaire publicitaire de confiance. –  Twitter

Twitter indique que les données de localisation n’ont pas été conservées par le partenaire de confiance et qu’elles n’ont existé dans leurs systèmes que pendant une courte période avant d’être supprimées dans le cadre de leur processus normal.

La société indique qu’elle a résolu le problème et veillera à ce que cela ne se reproduise plus.

Les personnes touchées par le bogue ont été invitées à leur faire savoir ce qui s’était passé, et la société est «très désolée que cela soit arrivé».

Related posts

Site Web pour une ambassade du Bangladesh compromise par des documents malveillants

bot

Prendre soin de votre sécurité personnelle en ligne

bot

Ahrefs lance son nouveau moteur de recherche puissant pour battre Google

bot

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite